L’équitation de tradition française

2011
Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

Héritage d’une pratique de plus de cinq siècles en France, l’équitation de tradition française se révèle universelle et utilisable dans tous les domaines équestres. Sa doctrine, fruit de la réflexion de plusieurs lignées d’écuyers conduit à un rapport harmonieux entre cavalier et monture, devenant alors bien plus qu’une simple technique mais surtout une éducation, une gymnastique, un art.
Cette équitation exige que la discrétion des interventions de l’écuyer, l’absence d’effets de force et de contrainte orientent tous les principes et tous les processus de l’éducation du cheval. Ce que l’on nomme la légèreté constitue alors sa « signature ». La fluidité des mouvements, la flexibilité des articulations, assurent que ce dernier participe volontairement à l’exercice suggéré. C’est là un rapport à la nature conduisant aussi à l’éducation des cavaliers grâce à une coopération raisonnée alliant les exigences de l’homme et le respect du corps comme du moral du cheval.

© Alain Laurioux / Cadre Noir-IFCE

Pour en savoir plus :

L'équitation de tradition française sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité (UNESCO)

Le Cadre Noir de Saumur (Ecole nationale d'équitation et Institut français du cheval)

Le cheval et ses patrimoines (ministère de la Culture et de la Communication)