Le Maloya

2009
Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

Le maloya désigne une musique, un chant, une danse propre à La Réunion. Apporté par les esclaves venus d'Afrique de l'Est ou de Madagascar, il s'est créolisé sur les plantations sucrières pendant la période de l'engagisme. Longtemps lié à des cérémonies d'hommage aux ancêtres, sur les plantations et dans les cases des ouvriers agricoles et d'usine sucrière, il a conquis l'espace public à, partir des années 1970. Vecteur de revendications politiques pendant les années 50-80, il est devenu aujourd'hui l'expression majeure, sur le plan culturel et musical, de l'identité réunionnaise. Plus de 300 groupes musicaux le pratiquent. Le maloya a longtemps été performé par des groupes familiaux qui se le transmettaient. La forme était celle d'un dialogue entre un soliste et un chœur. Le maloya est aujourd'hui chanté et dansé sur scène par des groupes professionnels ou semi-professionnels, et la forme des textes est beaucoup plus variée. De nombreux CD sont produits chaque année et de nombreuses tournées sont organisées au niveau national et international. De nombreuses formes métissées existent désormais: maloya-rock, maloya-reggae (malogué), maloyafusion, maloya-jazz...

Le maloya

© Takamba

© René Paul Savignan