Le fest-noz, rassemblement festif basé sur la pratique collective des danses traditionnelles de Bretagne

2012
Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

Le fest-noz est un rassemblement festif basé sur la pratique collective des danses traditionnelles de Bretagne, soutenues par des chants ou des musiques instrumentales. Le fort mouvement culturel breton a su l'adapter à la transition rapide d'une société rurale traditionnelle vers une société moderne et beaucoup plus urbanisée. Cette adaptation faite dans les années 1950 a permis de conserver, sous une forme renouvelée, un lieu d'expression régulier pour une pratique très vivante, en perpétuel renouvellement, des répertoires de danse (plusieurs centaines de variantes locales), chant et musique à danser (plusieurs milliers d'airs) hérités de la tradition. Les formes musicales les plus traditionnelles (chant à répondre, kan ha diskan, sonneurs de couple biniou-bombarde, etc.) côtoient aujourd'hui régulièrement les formes les plus modernes (musique de groupe, électrification, influences rock, jazz, etc.).

© Jean-Luc Kokel, Les sonneurs de biniou-bombarde Lothodé-Cadudal mènent une gavotte ici lors du
Championnat des sonneurs de Gourin (Morbihan).

On compte environ un millier de festoù-noz par an (aussi bien en ville qu'en campagne, avec des fréquentations pouvant varier d'une centaine à plusieurs milliers de personnes), plusieurs milliers de musiciens et chanteurs (dont plusieurs centaines de professionnels), et plusieurs dizaines de milliers de danseurs réguliers. Au-delà de la pratique des répertoires de danse, de chant et de musique, le fest-noz se caractérise par une grande chaleur humaine, convivialité, une rencontre permanente entre les générations, entre les danseurs, chanteurs et musiciens, une grande ouverture à l'autre. Le fest-noz est aujourd'hui un symbole majeur de l'identité et de la culture bretonne.

© Jean-Luc Kokel, Un fest-deiz en plein air à Plouzélambre (Côtes-d'Armor).