Carnaval de Granville

2016
Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité

Lors de sa onzième session (11.COM), à Addis Abeba du 28 novembre au 2 décembre 2016, le Comité intergouvernemental de la Convention de 2003 a inscrit "le Carnaval de Granville" sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité. Il s'agit du 15e élément inscrit pour la France sur les listes du PCI de l'UNESCO.
En savoir plus sur l'inscription du Carnaval de Granville

Consulter les listes et le registre de la Convention de 2003

Le carnaval de Granville est une fête de quatre jours précédant Mardi-Gras, à laquelle participent les membres de la communauté et habitants des communes voisines. S’ouvrant avec la remise, par le maire, des clés de la cité au Roi carnaval (figure en papier mâché), il comporte des cavalcades de chars ponctuées de fanfares. Deux mille cinq-cents carnavaliers passent six mois à créer des modules et une quarantaine de chars, en s’inspirant, avec humour, de l’actualité, de personnalités politiques et de célébrités.

Chaque carnavalier appartient à un comité représentant un quartier de la ville ou un groupe d’amis, de collègues ou de familles. Les services de la municipalité construisent également quelques chars et participent à la logistique. Des bals populaires sont organisés pour différentes classes d’âge, et la place de la mairie sert de cadre à une bataille de confetti.

La fête s’achève par une nuit d’intrigues, où les carnavaliers costumés plaisantent avec des proches ou règlent leurs comptes, en toute impunité. Enfin, le roi est jugé et brûlé dans le port.

Attirant 100 000 spectateurs chaque année, le carnaval de Granville contribue à l’unité de la communauté et confère un sentiment d’appartenance. Les connaissances se transmettent au sein des familles et des comités.